Street art Bordeaux : Skin Jackin

Ce collectif de pirates créatifs (tatoueurs, illustrateurs, peintres, graphistes et graffeurs) est né en 2009 à Bordeaux.
Lors d’une soirée où ils intervenaient, ils ont préféré peinturlurer les gens plutôt que les murs pour une fois. Ils ont trouvé leur idée géniale, les fêtards aussi. Du coup ils continuent à répandre leurs esquisses sur les épidermes qui se veulent accueillants.
Il faut dire que leurs gribouillis sont bourrés de références, rigolos et enfantins et pas si naïfs que ça en a l’air.
Une fois rentrés chez eux, chacun crée un groupe ou une association dans sa ville respective. C’est pourquoi nous les retrouvons également à Paris et Montréal. Ils ont élargi leurs activités : ils badigeonnent les corps, les murs, le sol … en espace public, privé et même en galerie à l’occasion.
Si vous voulez en savoir plus et éventuellement les contacter : http://skinjackin.com

L’un des pirates du collectif bordelais a déjà un article sur ce site : Monsieur Poulet. Et comme nous on aime bien ce gallinacé, nous tentons de suivre ce qu’il fait !

La requalification de la Place Saint Michel est prévue de longue date. Les travaux, maintes fois repoussés, ont officiellement débuté mais rien ne se passe, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Les habitués des lieux craignent que ce coup de neuf n’efface l’âme cosmopolite et bohème de ce quartier. C’est un peu crade parfois. On y croise des pauvres et des moins pauvres. La foule bruyante parle toutes sortes de langues, surtout les jours de marché. C’est un joyeux bazar d’odeurs, de sons, de couleurs, un mélange des genres. Oui mais c’est comme ça qu’on l’aime notre quartier. Alors on appréhende un peu le résultat de la « réhabilitation »…
C’est cet espace de jeu que les skin Jackin ont choisi en ce mois de juin 2013 très ensoleillé. En plein dans la place ! Puisque le bitume doit être marteau-piqué, autant investir cette matière qui devient une surface éphémère, vouée à disparaître.

One Trackback

  1. By Street art place St-Michel à Bordeaux : entre création et destruction | Bulles & Parchemins 4 Sep ’13 at 9 h 13 min

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués:*

*