Street art Bordeaux : hommes dansants

Nous n’avons pas su comment appeler ces bonhommes qui apparaissent dans Bordeaux centre. Vous les croisez dans les quartiers Saint Michel, Saint Paul jusqu’à Camille Julian.  Les services de nettoyage de la mairie s’affairent pour les faire disparaitre mais régulièrement ils refleurissent comme de la mauvaise herbe résistante. Nous les avons groupés sans savoir s’il s’agit du même auteur, ou d’un collectif. Nous les avons assemblés parce qu’ils se trouvent généralement sur le même mur. Ils sont rigolos ces bonhommes qui dansent, pochoirs à la bombe comme en mouvement. Alors nous les avons nommés « hommes dansants ». Ils sont accompagnés d’un orchestre. Et le gars à chapeau descend à la cave où se joue cet étrange concert, dans les effluves enfumés d’un Faya. On peut en faire une histoire ! Si on s’arrête un peu sur Faya. Il a fallu que je cherche moi pauvre bobo de Bordeaux centre !

Alors selon : http://www.dictionnairedelazone.fr  , je cite :
faya adjectif.
1. Être sous l’emprise de drogue ou d’alcool :  « La misère est mon vice, fils, je suis faya » Doc Gynéco / Les mêmes droits (Liaisons dangeureuse – 1998).  Syn. déchiré, défoncé, dépouillé, pété.
2. Être très fatigué.
3. Mettre une bonne ambiance, animer agréablement. ~ nom masculin.
4. Pagaille, désordre : « Je viens foutre le faya je crache des flammes comme un dragon | Nique le système ils auront le feu car ils ont semé la haine »Sniper / Brûle (Trait pour trait – 2006)  Syn. bordel, boxon, dawa.
étym. Déformation du mon anglais fire (feu).

Quand j’ écrivais mauvaise herbe résistante ….  Ça me plait bien cette idée de bourgeons génants qui égaient les tristes murs bourgeois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués:*

*